Artémis Fowl RPG

Deviendrez-vous un etre féerique ou resterez vous humain ? Quel que soit votre choix, votre destin sera lié à celui du redoutable Artémis Fowl !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le Royal Berlin, Irelande: Rencontre de MacFloid avec Fowl.

Aller en bas 
AuteurMessage
Herman MacFloid

avatar

Nombre de messages : 37

MessageSujet: Le Royal Berlin, Irelande: Rencontre de MacFloid avec Fowl.   Sam 10 Mar - 9:27

Herman était déjà dans le restaurant, un des rares où il aime mangé ici et où il peut m'ouvoir son fauteil electrique. Il attendait Artémis Fowl après lui avoir envoyer un e-mail qui avait du l'ettoner car il ne devait pas le dire à tout bout de champ. Il jouait sur le facteur de l'ettonement de Fowl pour que celui-ci viennent, il lui avait laissé assez de temps pour que son Garde du corps puisse reperé les lieux et voir si quelque chose ne cloché pas. Il avait du etre satisfait car le lendemain un e-mail de reponse lui arriva. Pendant les quelques jours avant le rendez-vous Herman avait accumuler des information sur Fowl à en faire palir le meilleur detective privée.

*Fowl je ne sais pas se que tu sais de la fée voleuse mais je le decouvrirai.*


Herman ne souhaitait pas avoir un ennemis de plus il s'était donc décidé à faire d'Artémis Fowl un allié. Le serveur lui apporta la carte, Herman lui dit d'un ton hautain, en regardant la carte.


Vous n'avez rien de mieux? Allons où est donc passé ma comande spéciale, je suis le fils de votre patron après tout alors si vous ne voulez pas qu'il se deplace en personne apportez quelque chose de mangeable.

Le serveur dépité ne s'attendait pas a voir un adolscent de quinze-seize ans lui parler comme ça. Pour une fois Herman n'avait pas inventé lh'istoire du patron son père etait le directeur général de tout ses restaurants. En se moment il devait etre au Cabodge où il allait ouvrir un nouveau restaurant, d'après lui. Herman consulta son PDA, il vérifait n'avoir pas reçut de message de contre invitation. Non, bien sûr Fowl avait la tique a l'oreille, il allait venir. Le serveur lui apporta la meilleure entrée du restaurant, Herman n'y toucha pas, il avait était elever comme un gentleman et il attendait son invité, qui d'après la tête du serveur celui-ci pensait que son convive etait de la famille royale enfin Herman n'était pas télépathe il laissait ça aux camelot et autres diseuse de bonne aventure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artemis Fowl
Admin
avatar

Nombre de messages : 416

MessageSujet: Re: Le Royal Berlin, Irelande: Rencontre de MacFloid avec Fowl.   Sam 10 Mar - 18:30

Il y a une dizaine de jours de cela, Artémis avait reçu un e-mail assez inattendu... Si le nom de "La fée voleuse" n'avait pas été mentionné, Artémis aurait ignoré l'e-mail, se contentant du plan qu'il était en train de monter.
Il avait, comme beaucoup de monde, déja entendu parler de cette histoire de tableau, qui était devenu le point de mire des plus talentueux voleurs. Il s'était promis, un jour, de s'en emparer, mais pour le moment, il avait d'autres projets en tete. Peut-etre, quand il en aurait assez des fées, il se lancerait à la poursuite du tableau.
Remarque, en attendant le jour J pour l'opération qui allait commencer, il n'avait rien d'autre à faire que se tourner les pouces. C'était aussi pour cette raison qu'il avait daigné se déplacer jusqu'au restaurant.

Bien entendu, durant plusieurs jours et nuits, le restaurant avait été placé sous surveillance video, et Butler s'était assuré qu'il n'y avait aucun danger. Artémis lui faisait confiance.
Meme dans la voiture, ils avaient visionné l'enregistrement en cours, et écouté les conversations aux différentes tables. Aussi, quand Artémis entendit ce garçon, un peu plus agé que lui, s'adresser d'un ton dur au serveur, il avait jeté un coup d'oeil entendu à Butler.
Par contre, d'après ce que montrait la video, ce garçon était en fauteuil roulant. Moderne et cher, d'accord, mais en fauteuil quand meme. Pas qu'Artémis ait quelque chose contre les handicapés, mais lui, il était la tete pensante, et s'il avait besoin de l'aide d'autres personnes, c'était plutot pour éxécuter ses idées. Ce garçon avait intéret à avoir quelque chose d'intéressant à lui proposer...

Meme s'il n'avait pas entendu les quelques paroles échangées entre le serveur et le garçon, Artémis aurait repéré sans difficulté la personne qu'il cherchait en entrant dans le restaurant. Aussitot entré, il se dirigea, suivi de Butler, vers la table, à l'écart, ou était assis la fameuse personne qui l'avait fait venir ici.
Il s'assit à son tour, sans un mot. Il ne savait pas à qui il avait affaire, et encore moins ce que ce jeune homme attendait de lui. Bien sur, il était là pour parler affaire. Mais s'il fallait savoir une chose d'Artémis avant de s'y frotter, c'était bien qu'il ne faisait rien sans recevoir une monnaie des chances. Artémis ne rendait JAMAIS service.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artemisfowl-rpg.dynamicforum.net
Herman MacFloid

avatar

Nombre de messages : 37

MessageSujet: Re: Le Royal Berlin, Irelande: Rencontre de MacFloid avec Fowl.   Dim 11 Mar - 12:20

Herman attendit un petit moment avant de voir une voiture noire se garé. Il vit descendre le géant qui avait casé la caméra de l'école suivi d'Artémis Fowl. Celuic-i rentra et se plaça devan Herman Buntler juste à coté.

Si vous souhaitez manger quelque chose demandé moi je me ferai une joie dans parler aux cuisiniers. Bien mais avant parlons un peu affaire. J'ai suivie vos discutions sur les forum du sujes des fées et je me demande bien comment quelqu'un comme vous cherche à s'interressait à des êtres imaginaires mais je ne sais pourquoi, vous avez l'air si supérieurs au autres. Je pense que vous savez des chose sur le tableau dont je vous ai parlé.

Herman regarda du coin de l'oeil un client qui lui était familier il s'agissait s'il se souvenait bien d'un des petits voleurs à qui il avait prit un vase de la dynastie Ming. Celui-ci avait l'air d'avoir encore une dent contre Herman et cherchait à le doublé. Il dit d'un ton hautain.

Garçon...

Celui qui lui avait apporté la carte fut obligé de revenir, les autres avaient du comprendre que s'approchait pouvaient les faires viré. Il lui demanda se qui n'allait pas en Herman lui signala.

Il y a ici un homme qui cherche à volé de l'argent à mon père, votre grand patron, et je pense que tout comme moi vous ne souhaitez pas que cette faute vous retonbe dessus?

Le serveur comprit et deux minute plus tard l'homme etait ammené dehors avec "les compliments de la maison". Herman se retourna.

Désolé si je vous ai offensé en ne vous parlant pas et aussi si vous ne saviez pas que le restaurant était à mon père de toute façons vous avez du voir qu'il n'y avait rien d'inquietant ici, mais comendaient quelque chose, Buntler si vous le souhaitez aussi ça ne me dérange pas. Bien parlons affaire, j'ai besoin d'information sur un tableau et vous savez lequelle, si vous me donnez ses information il y a un compte au Canarie a votre nom, ou celui de votre père je n'en c'est rien, dans lequelle je placerai un demi-milliard de livre anglaises, alors?


Il leva austensiblement le sourcil droit pour que Bntler et peut-etre Artémis le note bien. Il croissa aussi les mains au niveau de sa bouche.


D'ailleurs je crois que vous avez des choses à y faires si je ne me trompe pas.

*J'ai du touché une corde sensible j'ai presque passé une journée à ouvrir son ordinateur a trouvé le dossier un code et à décripté le plan. Il veut capturé des fées? Sans doute un peu paranoïaque le Fowl les fées n'existent pas. Je me demande s'il cherche aussi la fée voleuse par contre mais pensé que les fées existent... Le fait qu'il est un garde du corps et un dossier à Interpol ne pouvait dire qu'il n'était qu'un petit forumeur de bas étages, escroquerie, vol, Fowl est un grand voleur pas de doute.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artemis Fowl
Admin
avatar

Nombre de messages : 416

MessageSujet: Re: Le Royal Berlin, Irelande: Rencontre de MacFloid avec Fowl.   Lun 12 Mar - 23:32

Ah oui ? Il avait suivi ses discussions sur les forums ? Et il avait deviné qui se cachait sous le pseudo qu'Artemis s'était donné ? Ca ne voulait pas dire grand chose, à part qu'il était doué en informatique. Ca suffisait à Artemis pour ne pas le prendre à la légere. Il n'avait jamais sous-estimé ses ennemis, ni ses alliés d'ailleurs.
Et qu'Artemis était supérieur aux autres, ça n'était pas nouveau... Tout le monde n'avait pas, à 12 ans, déja traité avec des fées, et cambriolé nombre de banques.
Et puis, il ne fallait pas rever. S'il avait voulu se renseigner sur la "Fée Voleuse", il l'aurait fait depuis longtemps, et en aurait profité pour organiser le vol du tableau.
Malgré tout cela, une petite voix en lui lui soufflait qu'il pouvait tirer parti de cette situation, et que ce garçon pourrait lui servir à quelque chose.

Artémis ne releva pas l'épisode du soit disant "homme qui voulait voler de l'argent à son pere".
Par contre, il n'eut aucune difficulté à reconnaitre en cette personne un nain, issu sans aucun doute du Peuple. Il songea un instant que ce nain pouvait aller répéter au monde souterrain qu'Artemis avait eu un rendez-vous avec un type que le nain devait connaitre. Mais ça n'aurait certainement aucune conséquence. Les fées savaient bien quelle était sa nature. Et elles devaient aussi savoir qu'il n'arreterait pas ses manigances après l'épisode de l'enlevement d'Holly.
Conclusion : Le nain n'avait aucune importance, et il ne méritait pas qu'on pense à lui plus longtemps.


Que votre pere soit le patron n'a aucune importance. En effet, nous avons fait le nécessaire pour nous assurer de la sécurité qu'offrait le restaurant.

Artémis jeta un bref coup d'oeil au menu. Il n'avait pas l'intention de faire des caprices comme son interlocuteur. Il était riche, mais ne se sentait pas particulierement le besoin de se faire remarquer à la moindre occasion. Ce qui ne voulait pas dire qu'il ne lui arrivait pas de réclamer plus des serveurs, mais que lorsqu'il avait rendez-vous, il essayait de rester concentrer sur le sujet principal.

Pour ce qui est de la commande, je prendrai bien du foie gras et de la lotte à l'américaine pour finir.
Bien entendu, les cuisines du restaurant avaient été surveillée en permanence depuis qu'Artemis avait reçu le mail. Il avait donc pu s'assurer de l'absence de danger dans ces lieux.
Lorsque Butler eut passé sa commande, Artémis aborda enfin le sujet sérieux. Le versement sur le compte aux canaries était un bon compromis. De plus, le prix paraissait tout à fait convenable pour le travail qu'Artemis aurait à faire : chercher des informations


Pour vous répondre franchement, je ne connait certainement pas plus d'informations que vous sur le tableau, puisque je ne me suis encore jamais vraiment penché sur ce cas. Par contre, si c'est simplement des informations que vous recherchez, je peux m'en occuper.
Pour ce qui est du compte aux canaries, ça m'intéresse, effectivement. Et ce que je peux avoir à faire aux Canaries, je ne pense pas que ça vous concerne.


Artémis n'avait pas tiqué. Pourtant, c'était agacant de ne pas savoir exactement ce que votre interlocuteur sait de vous.
Et surtout, il était assez étonnant qu'il sache qu'Artémis devait aller aux Canaries. Il se réservait, à lui et à lui seul, le droit de disposer des fées. Pas question qu'il laisse quelqu'un d'autre les exploiter !
Enfin bon... Il avait très bien pu trouver l'information sur le voyage aux Canaries sur les dossiers de l'armées. L'ami de Butler qui leur avait preté le sous-marin pouvait très bien avoir laissé quelques papiers trainer, parlant des Canaries. De toute maniere, ça n'avait pas vraiment d'importance, puisque, lorsqu'elles sauraient ce qu'il se passe, les fées penseraient aussitot à lui.

Artémis n'en parla pas, mais une idée venait de germer dans son esprit...
...Et il savait ne pas se tromper en affirmant qu'il reverrait son interlocuteur au moins deux fois...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artemisfowl-rpg.dynamicforum.net
Herman MacFloid

avatar

Nombre de messages : 37

MessageSujet: Re: Le Royal Berlin, Irelande: Rencontre de MacFloid avec Fowl.   Mar 13 Mar - 11:06

Bien se que fois devaient faire au Canarie ne me regarde pas vous avez raison. Donc oui je recherche des information et je dois dire que seul j'ai un peu de mal à piraté les ordinateurs des voleurs. Ses là que j'ai besoin d'un aillié. Vous aussi etes un professionnel dans le domaine informatique. J'aurai donc besoin que vous cherché seulement sur deux voleurs très exactement en même temps que moi, leurs système ne me laisse pas passé facilement mais ils ne bloqueront pas deux ordinateurs differents. Celui d'un certain Mick Digger et celui de la personne qui vous avez déjà rencontré Ethan Aaron Sorey, plus connu dans ses moment de grand banditisme sous le nom de Trompe La Mort je ne cherche même pas a savoir pourquoi il à choisit se nom en particulié.

La comande d'Artémis arriva, son foie gras arriva avant la lotte à américaine puis la comande de Buntler, une salade composé au 3 fromage, tous se qu'ils avaient prit etait d'un exelent gout mais Herman avait déjà son menu est il commança à le dégustait. Herman avait décidé de faire savoir à Artémis que son ordinateur avait était ouvert, regardé et décripté. Il aborda donc d'un ton desinvolte.


Au fait si vous sentez que sa serai mieux de le faire à trois prevenait euh....

*Comment s'appelle t-il déjà*


Ah oui, Foaly je ne sais pas où il est allait cherchait un nom pareil.

*Bon les fées passont, mais un centaure... Quelque chose ne tourne pas rond dans ta tête Fowl. Mais imaginons l'espace d'un instant que c'est vrai si les humains le savait ils chercheraient la guerre, pouvoir recuperer leurs richesse mais ne demandont pas trop de chose à Artémis. SA pourrait très bien etre un code ou un dossier different mais il a fait un plan pour attrapé des fées telement complexe que je ne pense pas qu'il est tout inventé du moins jusqu'à preuve du contraire je dois pensé comme Fowl. Je decouvrir par moi même si elles existent.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artemis Fowl
Admin
avatar

Nombre de messages : 416

MessageSujet: Re: Le Royal Berlin, Irelande: Rencontre de MacFloid avec Fowl.   Mer 14 Mar - 20:35

Tiens ? La coincidence était étonnante. Il avait en effet rencontré Ethan quelques jours plus tot. Par contre, l'autre nom ne lui disait rien. Donc, Ethan était un voleur. C'était toujours bon à savoir. Et, ces recherches, il aurait tout de meme été obligé de les faire avant de le rencontrer pour parler des fées.

Pourquoi sur ces deux voleurs en particulier ? Des voleurs, il n'en manque pas, alors pourquoi eux ? Et puis... A leur place, je ne marquerais pas dans mon ordinateur que j'ai le tableau. Ca serait ridicule. Si l'un des deux l'a, il le sait et n'a donc pas besoin de se faire un memo.
Donc, il faudra surement aller chercher ailleurs que dans leurs ordinateurs personnels.


Puis, son repas arriva, ainsi que celui de Butler.
Par contre, la phrase suivante faillit l'arracher de sa chaise. Pourtant, il essaya de garder un visage impassible.
Comment pouvait-il etre au courant pour Foaly ??? Ca n'était pas possible ! Artémis était le seul à connaitre l'existence du Peuple ! Enfin... S'il avait du chercher le nom du centaure, c'était qu'il ne savait peut-etre pas totalement de quoi il parlait.
Et puis...C'était quoi, leur manie à tous, de brusquement lui parler de fées ? Une photo de lui avait paru dans le journal, et avait parlé de son premier contact avec les fées, ou quoi ?

Artémis haussa les sourcils.


Je ne connais pas.
Enfin bref. J'ai l'habitude de faire mes recherches seul, alors je ne vois pas pourquoi j'irais chercher quelqu'un d'autre... A moins que vous n'ayez décidé de payer quelqu'un d'autre pour retrouver la trace de "La fée voleuse".


De toute maniere, il était tout à fait impossible, à présent, qu'il demande à Foaly de lui rendre un service. A moins que ce ne soit contre la libération de l'elfe, quand elle ne lui servirait plus à rien.
Mais comme il l'avait dit, il le ferait tout seul. Le domaine de l'information, c'était son truc. Surtout qu'il n'avait pas à sa disposition que les sites internet accessibles au grand public. Il pouvait toujours utiliser les systemes des services secrets ou de l'armée, ça serait bien plus efficaces, et il se savait capable de les pirater.

Mais quand meme, que son interlocuteur connaisse le nom de Foaly n'était pas clair.
Qu'il sache, c'était lui, le génie ! S'il y avait plein d'autres génies, le psychologue de Saint-Barthleby ne demanderait pas autant à le voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artemisfowl-rpg.dynamicforum.net
Herman MacFloid

avatar

Nombre de messages : 37

MessageSujet: Re: Le Royal Berlin, Irelande: Rencontre de MacFloid avec Fowl.   Sam 17 Mar - 11:04

Je ne veus pas voir ce qu'il y a dans leurs ordinateurs mais savoir où ils se trouvent. Et de l'interieur de son ordinateur je controlerai son equipement de surveillance et de protection. Ensuite il suffira de s'entroduire chez eux et voir si l'on trouve se fameux tableau ou toute autre information dessus d'ailleur serait la bienvenu.

Il remarqua que le nom de Foaly avait légèrement enervé Artémis de savoir que quelqu'un d'autre le savait. Il avait du faire le rapprochement et savoir qu'Herman avait decouvert le peuple, mais il continua de nié et demanda à Herman s'il contait l'engagé pour détouné la conversation. Mais Herman n'était pas dupe, Artémis se doutait de quelque chose maintenant.

Artémis, voyon nous sommes allié maintenant. Et vous ne vous souvenez plus de Foaly? Le Peuple vous peut-etre mesmirisé pour vous faire oublié cet episode. Alors reflechisé, Foaly, le génie informatique des FARfadet, le centaure. Bon, peut-etre qu'un autre nom vous parlera. Holly Short? La fée que vous avez kidnapé en echange d'une importante somme d'or. D'ailleur votre dernier plan avait failli echoué, il y a eu deux imprevu Mulch Diggums le nain, ainsi qu'un troll, qui a faillit envoyé Butler six pieds sous terre si Holly ne l'avait pas aidé, non?


Herman s'approcha de lui et il lui dit plus doucement.


Vous etes sur que ça ne vous dit rien, Fowl?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artemis Fowl
Admin
avatar

Nombre de messages : 416

MessageSujet: Re: Le Royal Berlin, Irelande: Rencontre de MacFloid avec Fowl.   Dim 18 Mar - 17:34

Savoir où ils se trouvaient... Pour ça, Artémis n'avait pas besoin d'entrer dans leur ordinateur. Il pouvait utiliser les systemes satellites des services secrets.
Par contre, pour les systemes de sécurité, ça pourait en effet etre bien pratique, bien qu'Artémis puisse trouver ailleurs un plan détaillé de leurs domiciles avec les différents dispositifs de protection qu'ils avaient mis en place.
Artémis hocha la tete.
Par contre, son interlocuteur avait parlé simplement de "s'introduire chez eux pour voler le tableau". Mais QUI allait s'introduire chez les voleurs ? Certainement pas lui avec son fauteuil roulant !


...Et... Puis-je savoir qui s'introduira chez eux ?

Ca ne serait certainement pas lui, et il n'enverrait pas Butler, puisque ça ne faisait pas partie du contrat. Ce qu'Herma lui avait proposé, c'était uniquement des informations contre de l'argent.

En entendant la suite, Artémis tressaillit.
Mais comment pouvait-il connaitre tous les details de l'histoire ? Artémis en était sur : il avait été le premier humain à découvrir l'existence du Peuple. Et il ne s'était pas passé tant de temps que ça entre l'affaire Short et ce rendez-vous au restaurant ! En tout cas, pas suffisamment pour que quelqu'un d'autre entre en contact avec les fées et en apprenne autant sur lui.
Alors... Mais oui ! La réponse paraissait pourtant évidente ! Le jeune garçon qui était en face de lui ne voyait pas de meilleur moyen de s'informer que de pirater les ordinateurs personnels des autres... Alors... Avant de contacter Artémis, il avait du passer son ordinateur en revue, et avait du trouver les scans du Livre, et un petit résumé de l'affaire Short qu'Artémis avait caché au plus profond de la mémoire de son ordinateur au cas où le Peuple voudrait le mesmériser.
Conclusion : il ne servait plus à rien de nier, à moins que MacFloid ne prenne pas toutes ces histoires au sérieux. Et Artémis avait intéret à ce qu'il ne le prenne pas au sérieux, justement. Sinon, il ne serait plus le seul à exploiter les fées; Et ça, il ne l'accepterait pas.

Artémis rit doucement.


Je vois... Vous voulez me faire marcher... Vous pensez que je suis encore un gamin, n'est-ce pas ? Mais j'ai l'habitude de ne croire que ce que je peux voir et comprendre... Et il se trouve que je n'ai pas compris de quoi vous parlez...
J'ai peut-etre quelques années de moins que vous, mais je ne suis pas une personne à qui on peut faire avaler n'importe quoi.
J'en ai vu, des malins, qui pensaient me tromper... Et je peux vous certifier que Butler s'est occupé de leur cas... Les prochains qui chercheront à jouer au plus malin subiront le meme sort...
Me suis-je bien fait comprendre ?


La chose la plus embetante, dans tout ça, c'était que quelqu'un ait pu percer les défenses de son ordinateur... Et pourtant, il n'avait pas réussi à entrer dans l'ordinateurs de deux voleurs de deuxieme classe...
Ca n'était pas très logique...
Il faudra qu'Artémis revoie les protections de son ordinateur. Il rajouterait certainement plusieurs lignes de codes pour éviter qu'il n'y ait de nouveaux intrus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artemisfowl-rpg.dynamicforum.net
Herman MacFloid

avatar

Nombre de messages : 37

MessageSujet: Re: Le Royal Berlin, Irelande: Rencontre de MacFloid avec Fowl.   Dim 18 Mar - 19:40

*Il temps de revellé la supercherie, Herman, de lui montré l'autre partie du petit plan que tu as invinté, en farfouillant dans son ordinateur.*

Artémis, je dois vous dire que toute cette histoire de voleur, Mike et Ethan, leurs ordinateur et chez eux est une fassade je devais vous parlez, après mure réflexion je me suis mis a penser comme vous, a pensé sur les fées, qu'elles existait sous terre, que vous aviez enlevé l'une d'elle lorsqu'elle s'appretait a acomplir le Rituel. La fée voleuse je peus l'avoir beaucoup plus simplement qu'avec vous et je n'aurais rien eu à deboursé, le tableau et quelque part dans les alentours de Los Angeles chez un homme du nom de Spiro et je pourrais le recupérer lorsque je le souhaiterai. Non, Artémis se que je veus c'est faire un marché avec vous, une sorte de pacte. Voilà, travaillon ensemble dans l'exploitation des fées, je ne demande qu'un seul bénéfice, les trois quart des equipement technologique recueillit contre eux.
Atémis lui fit une sorte d'avertissement. Si Butler devait executé un ordre d'Artémis, Herman s'etait juré d'appelé les serveurs armé. Artémis le savait-il? Il y avait peut de chance mais il avait gardé cette possibilité et du coin de l'oeil observa les cuisine, un aprentit regardait depuis le debut comme lui avait dit Herman, rien ne pouvait cloché même si Artémis venait a demander un ordre à Butler.

Artémis je ne vous prends pas pour un gamin. J'ai même un certain nombre de preuve de votre connexion avec les fées.

Herman sortit son PDA, ouvrit le dossier Fowl et chercha le Livre. Il l'ouvrit, et le posa bien devant Artémis. Celui-ci pouvait le consultait mais il ne penserait certainement pas qu'Herman avait inventé toutes ses lois veridiques. Il dit d'un ton glacial.

Maintenant, Fowl, vous avez les cartes en mains, sois nous partageons en travaillant ensemble soit je peus egalement exploiter le Peuple, alors nos benefices serait moindre à chacun de nous. Pensé a ma proposition...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artemis Fowl
Admin
avatar

Nombre de messages : 416

MessageSujet: Re: Le Royal Berlin, Irelande: Rencontre de MacFloid avec Fowl.   Dim 18 Mar - 21:24

Oulah... La situation s'était retournée d'un coup. Artémis aurait préféré qu'ils arretent sur le sujet des fées. C'était pourtant clair : il ne permettratit à personne d'exploiter les fées à sa place. C'était lui qui les avait découvertes, c'était donc à lui d'en profiter. Point, à la ligne ! Non mais c'est quoi se rigolo qui veut lui piquer sa trouvaille !

En tout cas, un point avait été éclairci : il ne pouvait pas faire confiance à cet urluberlu. Alors, pas question de faire un "pacte" ou il ne savait quoi d'autre.
Ah ! Non ! Un autre point avait été éclairci : ce n'était plus la peine de nier quoi que ce soit. Mais ça, ça paraissait évident.

Bon... Jusque là, Artémis s'était gentiment laissé mener. Il était venu au rendez-vous, avait accepté sans rechigner la proposition d'Herman, puis l'avait laissé lui remémorer les derniers évenements. A present, il était temps de reprendre les choses en mains.
Butler sentit Artémis se contracter. Aussitot, il fut sur le Qui-vive.

Il fallait être réaliste : meme si l'un des serveur était armé, échappant au controle de Butler par camera lors des jours précédents, il ne serait pas assez rapide : Butler aurait largement le temps de tuer MacFloid avant de se recevoir une balle. Et encore, avec le gilet pare-balles qu'il portait sous ses vetements, il ne ressentirait rien.
Donc, pas la peine de s'inquiéter de ce coté-là.

Meme si, dans les dernieres paroles d'Artémis, la menace avait été énoncée par rapport aux fées, elle était toujours appliquable si MacFloid devenait trop génant. Or, il était trop génant.

Butler, qui était entrainé à tirer des conclusions des comportements des autres avait suivi le bref regard d'Herman. Il avait alors aperçu un homme qui semblait les épier. Ca sentait le traquenard...

En fait, Artémis n'était pas si surpris que ça du retournement de la situation. Il avait remarqué que ça ne tenait pas debout, cette histoire d'information. Il y avait pensé un peu plus tot (voir message précédent) : c'était louche que MacFloid lui demande de l'aide pour pénétrer dans les ordinateurs des deux autres, puisque il avait réussi à pénétrer dans le sien, ce qui, logiquement, était infiniment plus difficile.


Oui... Ca, je l'avait compris.

Il eut un rire narquois.

Ah oui ? Vous vous etes mis à penser comme moi ? Depuis que vous avez exploré mon ordinateur, n'est-ce pas ?
Sinon, vous n'auriez jamais vraiment envisagé cette hypothese...


Par là, Artémis voulait lui prouver qu'il était le plus intelligent, et que ce n'était pas la peine de jouer au chat et à la souris pour en venir au meme résultat : Artémis avait été le premier à decouvrir le Peuple, MacFloid n'avait fait qu'exploiter les decouvertes d'un autre. Et encore ! Il n'avait rien fait ! Pour le moment, il était seulement au courant de ce qu'il se passait !

Eh ben voyons ! Il ne demandait comme bénéfice "rien que les trois quarts de l'équipement des fées" ! Manquerait plus que ça !

Ce que vous demandez est d'une immense valeur... Mais puisque vous en savez autant sur moi, vous devez aussi savoir que je ne donne rien. J'échange, j'achete, je vends.
Donc, vous me demandez les trois quarts des equipements, plus mon aide pour exploiter les fées... Ca, c'est ce que je vous passe. Ensuite, resterait à savoir ce que j'aurai en échange...
Parce que, comme vous avez pu le constater, je n'ai pas besoin d'aide pour exploiter le Peuple. Je le fais tout seul, et ça ne m'handicape pas le moins du monde.


Donc, Herman avait intéret à avoir quelque chose d'intéressant à proposer.
Pour Artémis, les livres sterling qu'Herman lui avait promises au debut du repas n'avaient plus aucun sens. Il trouvait que le marché n'était pas équitable.
Mais quoi qu'il lui propose, Artémis savait qu'il refuserait.
Dans ce cas, ils seraient ennemis... Eh bien soit, qu'ils soient ennemis.
Artémis ne manquait pas d'ennemis, partout dans le monde. Alors un de plus, un de moins, ça ne faisait pas beaucoup de différence...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artemisfowl-rpg.dynamicforum.net
Herman MacFloid

avatar

Nombre de messages : 37

MessageSujet: Re: Le Royal Berlin, Irelande: Rencontre de MacFloid avec Fowl.   Mar 20 Mar - 13:57

Herman allait s'enervé, depuis le debut cette rencontre n'avait qu'un but, faire en sorte de ne pas avoir de querrelle entre ce qui exploite le Peuple. Il avait fait une offre à Artémis, celui-ci l'avait refusé, point. S'il ne s'allié pas avec Artémis alors Artémis ne lui servait plus à rien. Butler etait fort, mais depuis qu'ils etaient arrivé, tous les cuisiniers etaient armé. Il n'avait qu'à les appelé et bye, bye Fowl. Il avait remarqué l'epaisseur de Butler, il portait un gilet par-balle.

Bon, ecoutez moi Fowl, je peu vous juré que avant de sortir d'ici, il va vous arrivez un problème. Je ne sais pas jusqu'où je vais allez, vous tué? Non en tout cas pas tout de suite, j'ai encore besoin de vous, enfin pas de vous, de votre ordinateur.


S'il sortait de là, Artémis avait du comprendre l'allusion faite à son manoir, lui n'avait plus rien à faire ici. Il allait rentré à Munich. Il sortit du restaurant, activa son emeteur. Soudain, quatre cuisiniers armé, sortirent des cuisines suivit par deux serveur tout aussi armé. L'endroit etait d'un coup devenu presque desert. Herman ouvrit son portable, il n'avait qu'à allait à l'aéroport de l'autre coté de la ville. Une voiture se garant, avec une sorte d'escalier roulant, Herman monta à l'arrière. Il se servit, une coupe de champagne leger, il n'avait pas besoin d'etre pompette.


A la santé de Fowl, qu'il s'en tire, il me sera utile, plus tard.


Maintenant, il detestait plus Fowl que son envie d'avoirs les fées. Une idée venait de germé dans sa tête bien remplit. S'allié aux fées pour arrété Fowl... Il etait partit depuis dix minutes, on voyait de plus en plus d'avion. Herman arriva, passa rapidement la douane. Il rentra dans son jet, s'attacha et à se moment là seulement il ouvrit son ordinateurs portable...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artemis Fowl
Admin
avatar

Nombre de messages : 416

MessageSujet: Re: Le Royal Berlin, Irelande: Rencontre de MacFloid avec Fowl.   Mar 20 Mar - 22:23

Artémis fut assez surpris. Il n'avait pas dit qu'il refuserait, meme s'il le pensait. Il avait simplement demandé à Herman ce qu'il avait à lui proposer en échange... Meme s'il n'était pas pret à accepter l'offre, la réponse l'intéressait tout de meme... Qu'est-ce qu'il pourrait bien lui offrir ?
Mais tant pis. Cette question ne trouverait très certainement jamais de réponse...

N'empeche, l'était pas très futé, le MacFloid ! Parce que comme ça, pour pouvoir disposer de l'ordi d'Artémis, il avait besoin qu'Artémis soit en vie ? Ca n'avait aucun sens ! Au contraire, si Artémis mourait, Herman pourait disposer tout à loisirs de son ordinateur !
De toute maniere, compter sur la mort d'Artémis aurait été synonyme d'un manque de réalisme : Artémis s'en sortait toujours.

Dès qu'Herman se leva, Butler fut debout, et se placa devant Artémis comme pour faire barriere de son corps. Il avait sentit qu'il se préparait quelque chose.
Six hommes armés ne tarderent pas à faire irruption. Butler en abattit deux immédiatement.
Il y avait une chose qui n'était pas très malin de leur part : comme ils sortaient tous des cuisines, ils étaient tous face à Butler. Ainsi, aucun ne pouvait tirer par derriere, et ils ne pouvaient pas les encercler non plus.
Voila qui faisait toute la différence entre un plan infaillible, et un plan qui ne l'était pas.
Artémis ne bougea pas, restant derriere Butler. Il était le cerveau, après tout ! Pas celui qui prenait tous les risques !
Il restait donc quatre hommes, face à Butler. Ils tirerent tous à peu près en meme temps. Artémis, se doutant bien que Butler n'allait pas rester immobiles à rien faire, s'aplatit sur le sol, de maniere à éviter les balles. Butler réagit tout aussi promptement. Il roula sur le coté, puis se releva, et tira une fois encore. Il en toucha un, qui s'écroula, et ne bougea plus. Par contre, Butler n'avait pas réussi à éviter tous les tirs. L'une des balles l'avait atteint, heureusement arretée par son gilet pare-balles. Bilan de l'opération : Ils n'étaient plus que trois, et Butler n'avait aucune égratignure.
Rechargeant son Sig Sauer, il en visa encore un, qui ne tarda pas à s'effondrer. Il se dirigea vers les deux restants, de maniere à détourner leur attention d'Artémis.
Puis, les choses s'accélérerent. L'un des deux changea de cible, et visa Artémis. Butler s'en rendit compte, et se jeta entre les deux. Il aurait fait n'importe quoi pour sauver son principal. Mais cette fois, Butler ne s'en sortit pas indemne : il reçut la balle dans le bras. Son visage ne laissait rien trahir, mais il sentait la douleur. Manque de chance, c'était son bras droit : celui avec lequel il tenait son arme.
A present, il était assez proche des deux hommes.
Ne prenant pas le temps de respirer, il leva son bras valide, et asséna un coup à la nuque à celui qui avait voulu s'attaquer à Artémis. Il évita ensuite un autre tir de celui qu'il restait, et lui envoya son poing gauche dans l'estomac. Celui-là avait eu plus de chance que les autres.

Puis, n'attendant pas qu'on leur envoie d'autres hommes, Artémis et Butler sortirent à grands pas du restaurant. Ils purent démarrer sans probleme, et rejoignirent le manoir.
Si Herman avait vraiment voulu qu'ils ne s'en sortent pas, il aurait pu les retarder en crevant leurs pneus, ou en traficant leur moteur, mais il n'avait rien fait. D'ailleurs, s'il en savait tant sur Artémis, il devait savoir que 6 hommes ne serient pas suffisants pour tuer Butler.
Encore, il aurait fait exploser une bombe, ça n'aurait pas été la meme histoire, mais il devait tout de meme savoir que Butler était entrainé au combat, qu'il était très résistant, et qu'il en faudrait bien plus pour le mettre KO... Comme un troll, par exemple...

La blessure de Butler était assez profonde, mais ne lui posa pas trop de problemes. Il s'occupa lui-meme de se soigner. Il avait fait la guerre, et connaissait bien les methodes de premiers soins pour les avoir appliquées de nombreuses fois, sur ses compagnons ou sur lui-meme.

Au moins, Artémis était fixé : il avait un nouvel ennemi.
Dès leur retour, il se posta devant son ordinateur et commença à faire de réelles recherches sur ce garçon qui risquait de lui chercher des noises, dans les temps à venir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artemisfowl-rpg.dynamicforum.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Royal Berlin, Irelande: Rencontre de MacFloid avec Fowl.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Royal Berlin, Irelande: Rencontre de MacFloid avec Fowl.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Premium...Quarter d'aigle Royal...
» Berlin-Copenhague
» Royal de Luxe va revenir au Havre avec un nouveau spectacle
» ROYAL CASH
» tete plombé avec brosse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Artémis Fowl RPG :: 

La surface

 :: Les restaurants
-
Sauter vers: